" warhammer fun~fan :: La Dynastie Ascar










FAQSearchSearchRegisterLog in

 
La Dynastie Ascar
Goto page: <  1, 2, 35, 6, 715, 16, 17  >
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    warhammer fun~fan Forum Index -> Warhammer-FAN -> Le coin Littérature -> Vos nouvelles Warhammer -> La Dynastie Ascar
Previous topic :: Next topic  
Author Message
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Tue 4 Sep - 18:47 (2012)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

         xD toi t'es un fan attentif, j'avais même pas fini de corriger les fautes que t'avais déjà tout lu ! x)
_____________________________________________________________
Back to top
Publicité







PostPosted: Tue 4 Sep - 18:47 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Tue 4 Sep - 19:37 (2012)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Exacte !
Je suis un grand fan de tes œuvres.
Quand t'aura tout fini, tu pourras ême faire un petit recueil amateur, et le diffuser sur le net.
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Mon 5 Aug - 17:27 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Voici la suite qu'on n'attendait plus de cette histoire tragique retraçant la destinée hors du commun de la famille Ascar.
Pour ceux qui voudraient prendre le train en route, deux choix s'offrent à vous.
1 : remonter le topic à la recherche des pavés que je poste, qui sont des fragments de l'histoire.
2 : télécharger le PDF suivant : (lien supprimé pour le moment)
J'ai vérifié le lien, il est valide et vous pouvez télécharger sans crainte.





                         Lucius le Trisaïeul (suite)

Cela faisait près de quatre ans à présent que Lucius Ascar et son fidèle maître d'armes s'étaient sortis in-extremis d'une des situations les plus périlleuses qu'il eut connu, à savoir l'explosion de l'astéroïde de l'Oracle.
Après avoir subit une greffe de prothèse mécanique pour remplacer sa jambe carbonisée, il décida de dissoudre tous les clubs de réflexion, de culture, et de philosophie qui avaient cours sur sa planète.
Il savait qu'en cela il réunissait en un même point trop de sages, faisant planer sur eux l'ombre d'un danger terrible, et que cela attirait également l'attention de l'ennemi, très certainement à sa recherche en ce moment même. De plus, il avait besoin d'introspection.
Dans un premier temps, Lucius s'enferma pour méditer au sujet de ce que l'Oracle lui avait révélé.
Selon lui, le destin de son fils, Morpheus, était inextricablement lié à celui de l'univers, et seule sa mort pourrait empêcher le déclenchement d'un des jihad les plus meurtriers que la galaxie ait connu.
La prophétie de Skaya pesait toujours de tout son poids sur la maison Ascar. Qu'avait dit l'Oracle ? "Au moment venu, le père entrainera la mort du fils ou le fils fera mourir son père."
Mais Lucius ne pouvait se résoudre à y croire. Il savait au plus profond de lui que jamais Morpheus et lui ne se combattraient. Il était son trésor, son bien le plus inestimable, sa raison même de vivre et de trouver la force de respirer.
Jamais autant qu'en ce jour Lucius n'avait aspiré à une vie simple, en compagnie de sa seule famille. Mais il avait attiré sur lui l'attention du Fléau en voulant l'éradiquer, et il savait que celui-ci n'aurait de cesse de le pourchasser, et ne trouverait pas de repos avant de l'avoir tué de ses mains.
Un autre point occupait parfois ses pensées, qui pouvait sembler un détail comparé à ses autres soucis, mais qui restait un mystère brumeux à ses yeux :
D'où venaient ces incroyables ressources dont avait fait preuve Gileon ? Jamais il n'avait vu personne, en dehors de lui-même et du Fléau, capable de faire preuve d'autant de réflexes et de concentration. Après tout, que savait-il du passé de son maître d'armes ? Il se promit de prendre le temps de faire ses recherches pour élucider ce mystère dès qu'il en aurait l'occasion.

Malheureusement, les évènements s'accélérèrent dans les jours qui suivirent, lorsque Ascar reçu la visite d'un sinistre émissaire.
C'était un messager de la Black Legion. Son vaisseau avait été intercepté à la lisière du blocus planétaire, constitué de vaisseaux de la flotte Ascar, qu'il avait pu financer en grande partie grâce à son alliance avec Leyla, la riche héritière d'une famille de hauts dignitaires de Terra.
Sans faire de fioritures, l'émissaire avait directement demandé à s'adresser à Lucius Ascar, déclarant détenir un message du Fléau.
Il fut donc amené sans tarder dans la salle de réunion de Lucius, où ne se tenait qu'un conseil très restreint constitué de ses principaux lieutenants, stratèges, et conseillers.
Cet être, qui se tenait debout au centre de la vaste pièce circulaire, n'aurait pu contraster plus avec la grandeur et la beauté des lieux.
Revêtu d'une armure noir et or, de laquelle pendaient de macabres trophées de guerre, il mesurait aux alentours de deux mètres.
Son visage, d'un blanc crayeux, était marqué par diverses scarifications rituelles, et tatouages en la gloire de divinités du chaos et de la destruction.

Lucius s'éclaircit la gorge, et un silence pesant tomba sur l'assemblée.
"- Ainsi donc, il m'a retrouvé".
L'émissaire, toujours debout au centre de la pièce, ne semblait nullement impressionné par Lucius. Pourtant, tout dans l'architecture de cette salle avait été fait pour procurer un sentiment d'écrasement à la personne qui se tenait en son centre, et pour renforcer la grandeur de celui qui siégeait et dominait l'assemblée.
On reconnaissait bien là le goût étrange pour l'architecture de Revan Ascar, qui avait fait entièrement rénover et modifier le palais, comme un dernier affront à la mémoire de son père.
Le messager pris la parole, d'une voix affreusement grave et caverneuse, mais surtout empreinte de froideur.
"- Cela ne fut pas compliqué, le rayonnement... culturel" il avait prononcé ce dernier mot non sans un certain dégout "... de cette planète n'aide en rien ses occupants à passer inaperçu".
"- Bien. Je sais que votre maître doit bouillonner de rage. Que désire t'il donc ?"
"- Mon Maitre ne rentre pas dans des accès de colère pour des cloportes insignifiants de votre espèce" reprit l'émissaire de sa voix froide et rauque, "vous avez attisé sa curiosité en déjouant ses plans sur Genius Prime. Mais plus encore, votre fils l'intéresse, comme il se doit pour un enfant qui porte la marque de Slaanesh."
"- Jamais le Fléau ne posera ses pattes immondes sur mon fils."
Comme en réponse à cette attaque cinglante envers son maître, l'émissaire dévoila deux rangées de dents métalliques acérées, mais sembla se raviser comme les lieutenants de Lucius portaient leurs mains à leurs tailles, prêts à dégainer épées et pistolets.
"- Je vous apporte une proposition. Le Fléau, dans une infinie bonté, acceptera votre reddition. Ensuite, vous conclurez une alliance, et vous servirez ses desseins. Il entretient de grand projets pour vous, auxquels il a beaucoup réfléchi ces dernières années."
"- Rien que ça ? Et puis... une reddition. Vraiment ? Nous ne sommes même pas en guerre."
"- Maintenant vous l'êtes."
Des murmures craintifs parcoururent l'assemblée. Être en guerre contre Abaddon signifiait plutôt être la proie de l'être le plus retord et le plus puissant de la galaxie, et impliquait une mort souvent douloureuse.
Lucius voyait dans le regard du messager que celui-ci se délectait du doute qu'il avait semé au sein de ses lieutenants. D'un simple geste de la main, il rétablit le silence total dans l'assemblée.
"- Jamais je n'accepterais de servir un suppôt des Dieux Noirs."
"- C'était prévisible, hélas... il semblerait que les Ascar soient une bien curieuse lignée. Mais cela n'a plus d'importance, car demain cette belle famille disparaîtra à jamais. Préparez vous à perdre tout ce que vous possédez" il tourna la tête vers les lieutenants d'Ascar "ceux qui veulent fuir le peuvent, mais ceux qui seront toujours sur cette planète demain seront écrasés sans aucune forme de pitié."
Lucius tourna subrepticement son regard vers Gileon, qui lui adressa en retour un signe de tête tout aussi discret, et reporta son attention sur l'émissaire.
Lucius, d'une voix forte et assurée, rétorqua :
"- Allez dire à votre maître que Lucius Ascar se défendra. Qu'il vienne, et je l'accueillerais moi-même. Il est grand temps d'accomplir ma destinée, et de terminer le travail commencé sur Genius Prime."
_____________________________________________________________


Last edited by General Maximus on Sat 17 Aug - 10:56 (2013); edited 1 time in total
Back to top
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Tue 6 Aug - 00:26 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Ho Meeeeerde... Ça s'annonce pas bon pour notre héros.
Comme d'hab ça se lit tout seul, là tu fini sur un clifhanger de merde et on veut savoir la suite ! 
ECRIIIIS !
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Tue 6 Aug - 14:26 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

                              Merci à toi ! Pour la peine j'envoie la suite !
        Bon, voici à présent un bon gros pavé, constitué majoritairement de dialogue, mais nécessaire pour comprendre ce qui va arriver par la suite.
                     Après cette partie, il ne restera que deux parties constituant le chapitre "Lucius Ascar" de note histoire.

                           Lucius le trisaïeul (suite)

            L'ambiance était pesante dans la demeure de la famille Ascar.
Partout, des soldats s’affairaient et se préparaient à défendre le palais contre le siège qui risquait de survenir.
Pour ne pas simplifier leur tâche, celui-ci, conçu en grande partie selon les goûts de Revan et sur les ruines de celui de son père, avait un intérêt plus esthétique que pratique.
En faire un bastion était donc difficile, et en faire une forteresse imprenable était exclu. L'affrontement était donc inévitable.

Les conseillers et tacticiens de Lucius étaient en pleine discussion animée sur le sujet épineux qu'était la "tactique de défense du palais".
Il s'agissait de la première attaque que celui-ci aurait à subir, et qui plus est il ne s'agissait pas d'une "banale" attaque, mais d'une invasion orchestrée par le tout puissant Fléau.
Aux yeux de tous il semblait évident que la bataille serait pliée au moment même où Abaddon et ses Terminators de la Black Legion se téléporteraient au sein du palais. Sur l'immense pont principal de la capitale de Genius Prime, la cinquantaine de Terminators d'Abaddon n'avaient fait qu'une bouchée des vétérans de Lucius, qui étaient pourtant parmi les plus fines lames de la galaxie, et bien meilleurs que les soldats dont Lucius disposait actuellement.

Gileon avait demandé à Lucius de le suivre un instant à l'écart, ce qu'il fit, non sans une pointe de curiosité.
"- Maître, si le Fléau prépare réellement le siège de la planète, il doit avoir une flotte quelque part en orbite. Comment une flotte imposante de la Black Legion peut-elle ne pas être repérée par les forces de l'Imperium ?"
"- Question judicieuse. Pour te répondre sincèrement, tout est la faute de la famille Ascar. Lorsque mon aïeul Thoron a investi cette planète, il l'a choisie pour sa localisation, car elle ne dépend d'aucun secteur Impérial, et cela le laissait ainsi libre de mener en paix ses trafics et exactions malhonnêtes. Quand à moi, j'ai cherché pendant ces dernières années à éteindre notre rayonnement et à nous faire passer inaperçu. Cela a en partie marché, mais pas aux yeux d'Abaddon le Fléau."
"- Dans ce cas, pourquoi ne pas contacter l'Imperium et leur demander de l'aide ? Le père de votre épouse a des relations parmi les hauts-placés de Terra ! Ils pourraient envoyer des régiments de la Garde pour venir nous prêter main forte dans la palais !" s'exclama Gileon
"- Bien sûr. Mais l'Inquisition chercherait immédiatement à déterminer ce qui nous a valu cette attaque du Fléau. Ils enverraient Inquisiteurs et Psykers mener une enquête. Non seulement non comptons parmi nos hommes des individus autrefois peu recommandables, d'ex-condamnés de l'Imperium, mais de plus je te rappelle que mon fils porte la marque de Slaanesh. Il serait immédiatement éliminé."
"- Mais maître, nous DEVONS trouver de l'aide, vous savez comme moi que nous ne nous en sortirons pas !"
Gileon avait dit cela sur un ton plaintif, presque suppliant
"- Dans tous les cas, Il a probablement installé des brouilleurs de tout signal radio vers les mondes extérieurs, nous sommes piégés. Mais pourquoi tant d'insistance à vouloir trouver de l'aide ? Aurais-tu peur pour ta vie Gileon ?"
"- Jamais. Je mourrais pour vous maître. Mais j'ai peur pour VOTRE vie."
"- Ma décision est prise Gileon." lui répondit Lucius d'un ton calme.
Gileon fronça les sourcils, donna un coup de poing rageur dans une lampe finement ornementée qui vola aussitôt en éclats, et s'éloigna.
"- Gileon..."
"- Je m'excuse maître pour cet..."
"- J'ai un service à te demander, une tâche que tu dois accomplir."
"- Tout ce que vous voudrez maître."
"- L'émissaire a dit que les lieutenants qui quitteront ces lieux aujourd'hui seront épargnés, le crois-tu ?"
"- Difficile d'avoir confiance en l'une de ces pourritures, mais stratégiquement parlant ils ont plutôt intérêt à laisser les lieutenants lâches s'en sortir vivant, pour encourager les autres à faire de même." répondit Gileon.
"- C'est ce que je pensais. Je veux que tu quittes la planète dès ce soir."
Gileon resta un instant abasourdi.
"- Quoi ? ... Maître, vous aurais-je déçu..."
"- Ne sois pas si stupide," le coupa Lucius "je veux que tu emmènes mon fils en lieu sûr. Tu es mon meilleur soldat, et celui en lequel j'ai le plus confiance, tu sauras le protéger. Prends quelques-uns des sous-lieutenants avec toi pour que cela paraisse plus crédible, dissimule mon fils dans le vaisseau, et quittez cette planète. Dorénavant tu obéiras à ses ordres, et si il devait m'arriver quoi que ce soit tu seras en charge de veiller sur lui."
"- Mais maître..."
"- C'est un ordre."
Le ton était strict et aucune contradiction n'aurait été tolérée, Gileon le savait. Il s'inclina, et partit accomplir les ordres de son maître.

      Morpheus avait été convoqué par l'un des gardes du corps de son père, qui l'amena directement à lui.
"- Père, que se passe t'il ?"
"- Une bataille approche Morpheus. Demain peut-être cette planète n'existera t'elle plus. Tu dois t'en aller.
"- Père, et vous ? Je ne vais pas vous laisser combattre seul. Je suis le meilleur des guerriers qu'abrite cette planète !" répondit-il d'un ton indigné
"- C'est vrai. Mais tu es avant tout un enfant, et tu es mon fils. Je ne tolérerais pas qu'il t’arrive quoi que ce soit. Gileon trouvera le moyen de t'amener en sûreté."
"- Je ne suis plus un enfant. Demain est le jour de mon dix-huitième anniversaire, l'auriez-vous oublié ?"
Lucius adressa un sourire triste à son fils. "Comme il grandit vite" pensa t'il
"- Je ne l'ai pas oublié. Une grande fête avait été prévue et tous les préparatifs étaient terminés, malheureusement, je crois qu'elle est annulée..."
"- C'est pas grave." répondit Morpheus d'un air morose
"- C'est peut-être aujourd'hui la dernière fois que l'on se verra mon fils. Je vais donc te donner dès maintenant l'un des présents que je souhaitais t’offrir lors de ta fête."
Lucius lui tendit alors un fourreau magnifiquement ornementé, serti de joyaux précieux, reliques d'une autre époque.
"- Ceci est la lame mordante. Tu l'as déjà vue à l'oeuvre, mais je ne t'ai jamais autorisé à la toucher. Désormais, elle t'appartient."
"- Père..."
Lucius enlaça tendrement son fils.
Leur étreinte dura plusieurs minutes. Les conseillers, qui se tenaient plus loin dans la salle, baissèrent le ton de leur discussion virulente, pour respecter ce moment sacré entre un père et son fils.
"- Va préparer tes affaires maintenant. Pars, sans te retourner et ne reviens pas. Si on venait à ne pas se revoir, saches que mon esprit t'accompagnes partout où tu vas. Passes dire au revoir à ta mère."
Et Morpheus obéit.

                 Assis seul à une table, Morpheus Ascar, le fils du grand Lucius, regardait d'un air morose un petit écran de contrôle qui montrait sa planète qui s'éloignait. Il souhaitait tellement la revoir, sans savoir si il en aurait ou non l'occasion.
La porte coulissante s'ouvrit dans un fracas métallique, et il leva les yeux. Gileon venait de le rejoindre dans sa pièce secrète.
"- Nous avons passé le blocus d'Abaddon le Fléau il y a une heure maintenant, comme nous l'avions prévu, ils nous ont laissé continuer. C'était un pari risqué, mais nous avons réussi."
"- Que faisais-tu dans la salle radio ?"
"- Je... comment sais-tu que j'y suis allé ?"
"- Tu sens cette même odeur étrange, que je ne saurais définir précisément d'ailleurs, que les opérateurs radios des vaisseaux de mon père portent sur eux."
"- Tu es très perspicace en effet. Je suis allé dans la salle radio, vérifier qu'il n'y avait personne."
"- Et les fines marques que les boutons de la radio ont laissé sur tes doigts ?"
"- J'en ai profité pour vérifier aussi qu'aucune communication ou qu'aucun signal qui aurait pu nous faire localiser n'était émis depuis cet endroit. Satisfait ?"
"- Mmmh... désolé."
Gileon fit volte-face quelques instants, il semblait trifouiller fébrilement quelque chose.
Il se retourna et tendit un tout petit paquet à Morpheus.
"- Tiens, je ne savais pas si je devais l'emballer ou pas."
Morpheus ouvrit le paquet et en sortit tout d'abord une fine couche de papier transparent, plus souple que tout ce qu'il avait pu toucher, on aurait dit de l'eau.
"- Qu'est-ce que c'est ?"
"- C'est une lentille de contact très particulière. Elle donne à son porteur des informations sur les gens qui l'entourent. Tu peux ainsi évaluer la dangerosité des êtres qui t'entourent, mais elle sert aussi à repérer... disons... les êtres hors du commun."
"- Où tu t'es procuré ça ?"
"- Ça, c'est mon petit secret." répondit Gileon d'un air mystérieux. "Mets-la dès maintenant, elle pourrait t'être utile plus tôt que tu ne le crois."
Morpheus mit la lentille, et regarda Gileon.
Il semblait entouré d'un léger halo bleu ciel. L'espace d'un instant, il vit un nombre, proche de 10.000, qui flottait au-dessus de lui. Il cligna des yeux et le nombre disparut. Il le garda en tête comme moyen de comparaison pour plus tard.
"- Dis Gileon, tu penses que mon père pourra s'en sortir ?"
Gileon, sans hésitation, répondit catégoriquement :
"- Non. Il mourra. Enfin si Abaddon le Fléau est de bonne humeur."
Morpheus sursauta, il ne s'était pas attendu à une telle sincérité et se demanda pourquoi Gileon ne cherchait pas à le rassurer.
"- Mais... on le laisse mourir si on s'en va n'est-ce pas ?"
"- Certainement."
Morpheus réfléchit un instant.
"- Et si je te demandais de faire demi-tour maintenant et de retourner là-bas, tu m'obéirais ?"
"- Lucius m'a donné l'ordre de t'obéir."
La vérité apparut soudain à Morpheus. Tout, depuis le cadeau jusqu'à cette soudaine sincérité, ne prouvaient qu'une chose. Gileon n'avait qu'un seul souhait, qu'un seul désir ardent, il en était sûr : rejoindre la planète de la famille Ascar. Il n'attendait que cet ordre.
Dans un coin de son esprit, une sonnette d'alarme se déclencha : quels étaient les plans réels de Gileon ? Il hésita un instant.
Il savait qu'il prenait un risque immense.
Il savait que ce serait peut-être sa plus grave erreur et sa dernière.
Il savait qu'il allait à l'encontre des ordres de son père.
Mais sa décision était prise, il leva les yeux vers Gileon qui l'observait, une lueur dans le regard, et lui dit :
"- Allons-y, cap sur notre planète. On va aller sauver mon père."
_____________________________________________________________
Back to top
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Tue 6 Aug - 22:11 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Lol, Giléon il a inventé les google glasses version lentilles ! ^^


Allez, la suite !
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Fri 16 Aug - 13:23 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

 
     Bon, hello tout le monde (enfin hello Litrik du moins, si d'autres personnes lisent ceci faites un signe que je sache que vous existez ) !

Pendant ma petite virée en vacances, j'ai plus que jamais avancé dans l'histoire, et j'ai de quoi poster un texte par jour pendant un moment.

     J'ai d'ailleurs fini la partie concernant Lucius Ascar (qui est probablement la plus longue de l'histoire).

Dois-je :
- poster des textes plus longs moins souvent ?
- poster des textes de la longueur habituelle mais quotidiennement ?
_____________________________________________________________
Back to top
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Fri 16 Aug - 14:28 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Textes habituels quotidiennement. 
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Fri 16 Aug - 18:14 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

  Lucius se tenait à présent au centre de l’immense hall d’entrée de son palais, entouré d’un groupe de ses meilleurs soldats. On pouvait lire dans leur regard leur détermination et leur fidélité sans limite. Tous combattraient jusqu’à la mort. La tension était insoutenable, et le silence qui régnait sur la demeure donnait une impression de danger et de mort.

Différents groupes avaient été disposés en des points stratégiques du palais, et chaque déploiement avait été minutieusement étudié par les tacticiens au service de la famille Ascar.
Des batteries de bolters lourds étaient pointées vers les différentes entrées et points chauds du palais, en prévision de l’invasion imminente. Des canons lasers super-lourds avaient été installés sur les toits, et leurs artilleurs scrutaient le ciel avec concentration.
Leyla, l’épouse Ascar, était soigneusement barricadée dans ses quartiers personnels, protégée derrière une porte blindée au bout d’un corridor mortel, et disposait d’une garde conséquente, mais cela n’était pas suffisant pour rassurer Lucius.
Celui-ci gardait le regard rivé sur une série d’écrans qui lui montraient l’état de la situation en tous les lieux d’intérêt stratégique.
En chacun de ces lieux, un de ses lieutenants assurait le commandement.
Il les avait déjà tous prévenus du déroulement de la bataille. Elle commencerait très certainement de façon classique. Une marée innombrable de démons déferlerait sur le palais, alors il faudrait tenir. Il ne s’agirait que d’une première vague, certes éprouvante, mais destinée uniquement à leur faire dépenser leurs stocks de munitions d’armes lourdes, et à détruire celles qui risqueraient de se montrer les plus dangereuses lors de l’arrivée des hordes de renégats.

Lucius leva les yeux, et observa le hall.
Il l’avait déjà vu des milliers de fois, mais alors sans se soucier réellement d’autre chose que de l’esthétique du lieu. Tout avait été conçu dans un style prétendument classique, visant à représenter l’aspect des palais de l’ancienne Terra, lorsque elle était la seule planète de l’Homme. Bien sûr, aucun architecte ne savait quel était l’aspect des demeures en ces temps lointains, et chacun avait sa théorie et ses méthodes.
D’un point de vue pratique par contre, le lieu était dénué de tout intérêt.
Une salle immense, avec peu d’ouvertures, peu de moyens de se retrancher et très peu de couverts.
Les maigres barricades installées à la hâte par ses soldats ne suffiraient pas à faite la différence, il le savait.

Soudain, Lucius se figea. Quelque chose s’était produit, il en était sûr. Cela lui était apparu comme un pressentiment, une prescience. Il ferma les yeux, et utilisa ses sens aiguisés au maximum de leur potentiel. Il avait l’impression que l’air se distordait de façon très légère, de manière presque insensible même pour lui, et il fut soudain pris d’une étrange sensation : comme si le temps avait ralenti. Cela ne dura qu’une fraction de seconde. Un temps infime. Mais c’était suffisant.
À la vitesse de l’éclair, il s’empara de son communicateur, choisi la fréquence générale, et cria :
«- Tous en position, ils arrivent ! »

À peine eut-il prononcé ces mots qu’un bruit aigu et cataclysmique envahit le palais.
C’était un son tellement puissant et strident qu’il en était insoutenable. Tous les soldats étaient courbés en deux et se bouchaient les oreilles, tentant d’assourdir le bruit tonitruant.
En tous les lieux du palais, les groupes de soldats d’Ascar commençaient déjà à se désorganiser, criant, trébuchant, certains rampants même vers les fenêtres, les lieutenants tentant tant bien que mal de rétablir l’ordre en hurlant à pleins poumons.
Soudain, il y eu comme une explosion. Une lumière intense, surgie de nulle part, terrible et aveuglante.
Cette lumière ne subsista qu’une fraction de secondes, mais lorsqu’elle disparut aussi subitement qu’elle était venue, tout était comme sombre et flou.
Toutes les lumières du palais s’étaient éteintes, et seule l’obscurité régnait en maître.
Les hommes de Lucius sentirent une soudaine décharge d’inconfort, signe annonciateur du cataclysme…
Et le cataclysme survint.
_____________________________________________________________
Back to top
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Fri 16 Aug - 18:53 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Bon tu te décide à arrêter de nous faire baver ?
Tu décrit tellement bien l'avant bataille qu'on n'attends qu'une chose, c'est que crac badaboum.
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Fri 16 Aug - 19:28 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

litrik wrote:

Bon tu te décide à arrêter de nous faire baver ?
Tu décrit tellement bien l'avant bataille qu'on n'attends qu'une chose, c'est que crac badaboum.

Merci !

Au moins je peux te garantir une chose : si tu aimes les scènes de bataille détaillées tu ne seras pas déçu.
Ce n'est pas bataille d'un paragraphe comme on trouve parfois chez certains anciens auteurs, celle-ci dure vraiment longtemps et en différents points et elle sera postée en au moins 4 ou 5 parties je pense.

La première arrive d'ailleurs demain.
_____________________________________________________________
Back to top
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Sat 17 Aug - 15:50 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Le voile de la réalité se déchira, partout à la fois : dans le hall, les couloirs, salles de réunions et postes de surveillance, partout l’espace-temps semblait se distendre.
Une lumière rouge sombre envahit les lieux, et les failles Warp vomirent des démons du chaos par milliers.
Vulgaires parodies d’êtres vivants, ils évoquaient les gargouilles grimaçantes des cathédrales de Terra. Ils n’avaient été créés que pour une seule raison, dans un seul but : le carnage.
Les soldats d’Ascar, désorientés, n’avaient pas eu le temps de reprendre leurs esprits que déjà la masse informe d’ailes, de dents, de griffes, et d’excroissances diverses fondait sur eux.
Instantanément, Lucius arracha un pistolet à plasma de la ceinture de l’un de ses gardes du corps, et le régla sur le mode de puissance maximal.
Il le tendit alors au-dessus de sa tête, pour réaliser un tir de barrage, et pressa la détente au moment même où la horde s’apprêtait à atteindre ses rangs.       
Un immense bouclier de lumière blanche sembla se déployer au-dessus de ses hommes l’espace d’un instant, oscilla puis disparut.
Tous les démons qui se trouvaient dans le champ d’action tombèrent immédiatement au sol comme des mouches, dans un incroyable fracas.     
Lucius savait que ces pertes étaient anecdotiques pour la horde de démons, mais il avait apporté à ses hommes quelques précieuses secondes de répit.
Se protégeant des chutes de démons à l’aide de son bras gauche, il tira son épée de l’autre main, et se lança dans une série de moulinets mortels.
Il était seul à l’avant de ses troupes, et les démons semblaient ricocher sur lui. Les passes de son épée étaient tellement rapides à présent qu’un œil humain n’aurait pu la distinguer.
Il tranchait, découpait, mutilait les démons impuissants qui rebondissaient sur lui, virevoltaient avant d’aller s’écraser plus loin et d’être achevés par les plus vaillants de ses hommes, ceux qui avaient repris leurs esprits. Autour de lui, tout n’était plus que chaos et destruction.
Les tourelles à bolters-lourds crachaient des nuages de balles, causant un bruit épouvantable qui résonnait dans l’immense salle.
Près des failles Warp, les corps de démons mineurs du chaos s’amoncelaient déjà par centaines.
Alors que Lucius se penchait pour éviter un démon qui plongeait en piqué, il en profita pour jeter un furtif regard vers ses écrans de contrôle.
Ce simple regard fut suffisant pour que son cerveau surentrainé prenne note de la situation en chacun des lieux cruciaux du palais.
La plupart des corridors avaient été perdus, du moins n’avait-il pu apercevoir que des démons s’acharnant sur des cadavres démembrés.
La salle de réunion de son conseil restreint, quant à elle, était gardée par plusieurs de ses meilleurs soldats et lieutenants.
Elle ne devait surtout pas être prise, car elle constituerait leur meilleure solution de repli final lorsque la situation tournerait mal.
En effet, cette salle imposante aux murs de plastacier renforcé n’était percée que d’un faible nombre d’ouvertures, trop étroites pour laisser passer plus de trois personnes de front. Ainsi, l’avantage numérique des attaquants était réduit à néant par la disposition des lieux. Ses soldats étant des escrimeurs hors-pair, les démons ne faisaient pas le poids dans un face à face, et leurs carcasses qui s’amoncelaient rendaient plus difficile encore le franchissement des portes.
Le toit avait lui aussi résisté. Un nombre important d’armes automatiques sur tourelles garnissaient en effet la paroi du palais, rendant toute ascension presque impossible.
Une meute d’immenses chiens de Khorne lancés à pleine vitesse tentaient de la gravir, mais finissaient fauchés par le déluge de balles qui pleuvaient sur eux.
De plus, en tombant, ils entrainaient bien souvent la chute de leurs congénères, qui allaient eux aussi s’écraser en bas, s’ouvrant contre les rochers tranchants du flanc de la falaise.
Enfin, ce qui était le plus important à ses yeux : les quartiers de sa chère épouse étaient encore bien gardés, et les démons n’avaient pas réussi à franchir l’épaisse porte de métal qui les séparait de leurs proies. Au vu du nombre de tourelles murales que ses hommes avaient installées dans l’étroit corridor menant à la grande porte, Lucius doutait même que des démons aient ne serait-ce que réussi à l’atteindre.

Lucius évalua à sept sur dix le nombre de points cruciaux qu’il avait perdu.
Néanmoins, le hall restait sous son contrôle, et des centaines d’hommes se battaient encore à ses côtés. Tous avaient ressenti un puissant sentiment d’exaltation en voyant leur maître arrêter à lui tout seul la course folle d’une centaine de démons, et cela avait décuplé leur énergie.
Après encore une minute à virevolter devant ses hommes en découpant tous les démons qui tentaient de les atteindre, Lucius sentit que l’assaut se faisait moins violent. La faille warp déversait un flot de démons de plus en plus discontinu, telle une source qui commençait à se tarir.
Dans un dernier effort, lui et ses hommes réussirent à faire reculer les dernières gargouilles.
Alors qu’il enfonçait son épée dans la gueule du dernier des démons, il entendit derrière lui les soldats crier de joie. Il se retourna et lut sur leur visage un air triomphant. Tous brandissaient leurs poings en signe de victoire.
D’une voix forte et autoritaire, Lucius Ascar rappela ses troupes à la dure réalité :
« - Mes frères ! Malgré toute la fierté que je ressens pour vous, je dois vous dire de garder la tête froide. Ceci n’était qu’une petite mise en bouche visant à nous affaiblir, et cela a fonctionné. La plupart des points cruciaux du palais sont perdus. Mais la bataille n’est pas finie, nous tenons toujours le hall. Ne baissez pas votre garde, restez parés au combat, car ceci n’était rien. La vraie bataille commence maintenant, et elle sera terrible ! »
Replongés dans le silence à l’écoute de cette tirade, les visages des hommes s’assombrirent.
Mais leur détermination restait intacte.












      ( j'en ai tellement sous le coude que je posterais peut-être une autre partie ce soir. À vous de voir. )
_____________________________________________________________


Last edited by General Maximus on Fri 8 May - 23:39 (2015); edited 1 time in total
Back to top
Arty
Maître de Compagnie
Maître de Compagnie

Offline

Joined: 08 Apr 2012
Posts: 2,533
Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Sat 17 Aug - 16:53 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Salut !

Moi j'aimerais bien que tu regroupes tous tes textes en un seul bloc. Parce qu'en fait ce qui me bloque c'est que c'est éparpillé sur tous le sujet ^^'

Moyen que tu mettes tout dans un seul sujet ?

Arty
_____________________________________________________________


Eklatpif wrote:
Arty... t'es...une machine...une bete...( admiration... )
Back to top
Visit poster’s website
litrik
Commandant
Commandant

Offline

Joined: 27 Jun 2011
Posts: 9,008
Palmarès : Vainqueur du concours de peinture N°3 : été 2013

PostPosted: Sat 17 Aug - 17:04 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

Poste toujouuuuurs ! Moi j'adore, c'est mieux décrit que du Graham Mc Neill dans "Mecanicum" tes batailles.
_____________________________________________________________

EN GRAS je modère, sinon je suis pas serieux.
Back to top
Visit poster’s website
General Maximus
Généralissime
Généralissime

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 6,125


PostPosted: Sat 17 Aug - 17:09 (2013)    Post subject: La Dynastie Ascar Reply with quote

           Hello Arty !

J'te propose même mieux : le voici en PDF ===> http://www.sendspace.com/file/tr7y76 mais lis ce qu'il y a ci-dessous avant de cliquer :
/!\ je tiens à te prévenir, quand tu auras cliqué sur ce lien, tu arrives sur une page de ce style, et tu ne cliques QUE sur le lien que j'ai encadré :


Télécharges-le le plus tôt possible, quitte à le lire plus tard, car ces liens ne sont pas éternels et se dégradent avec le temps.

Si tu possèdes une imprimante, n'hésites-pas non plus à l'utiliser (si tu as suffisamment d'encre, ça va de soit), car c'est tout de même plus agréable à lire sur papier que sur ordi'. ;-)

L'histoire sur le PDF s'arrête là où je me suis arrêté dans le message ci-dessus.


Litrik > Je posterais la suite dans la soirée. ;-)
_____________________________________________________________
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    warhammer fun~fan Forum Index -> Warhammer-FAN -> Le coin Littérature -> Vos nouvelles Warhammer -> La Dynastie Ascar All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 35, 6, 715, 16, 17  >
Page 6 of 17

 
Jump to:  

Top 10 | Top 50 | Portal | Index | Administration Panel | Create own nforum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation Portal | Index | Administration Panel | Create own nforum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group